Jardin

Noyer


Techniques d'irrigation


Le noyer est un arbuste d'origine asiatique à la morphologie particulièrement majestueuse. Cela se caractérise par un tronc compact et une couronne dense. Le premier aspect qui doit nécessairement être pris en compte pour permettre à ce type d'arbre particulier de se développer et de croître correctement est, bien sûr, l'irrigation. Étant donné que les espèces adultes ne nécessitent pas d'irrigation régulière et remarquable, il convient toutefois de souligner que cette opération est d'une importance fondamentale dans les premières années de la vie de la plante. En fait, les jeunes noyers ont besoin d'une irrigation constante, généralement effectuée en moyenne environ deux semaines. Ceci est essentiel en été, car les températures sont plus élevées, tandis qu'avec les premières pluies, l'irrigation peut être interrompue.

Comment cultiver



Bien que le noyer s'adapte parfaitement aux conditions climatiques les plus extrêmes, l'environnement de culture idéal semble être la zone vallonnée. Pour planter le noyer il faut creuser un trou pas très profond, car les racines de cet arbre, qui seront ensuite recouvertes, sont peu volumineuses. Le milieu de culture doit être correctement préparé dans les jours précédant l'opération de plantation. Quant à l'opération d'élagage, deux sont effectuées. Le premier type, composé jusqu'à la troisième année, est un élagage de formation. Avec cela, il est possible de donner une forme définitive à la plante qui grandit. La seconde est une taille de production et sert à libérer la plante des structures les plus endommagées.

Comment fertiliser



Un bon engrais est l'opération clé pour obtenir une plante saine et robuste, avec un indice de productivité élevé. Les techniques de fertilisation des sols commencent dans les jours précédant la plantation. En effet, après une évaluation précise des caractéristiques du milieu de culture, visant à vérifier sa capacité à héberger la plante, une première fertilisation est réalisée avec des engrais organiques. L'utilisation d'engrais organiques dure pendant les premières années de vie du noyer de manière contrôlée et uniquement lorsque le sol semble manquer de nutriments. A partir de la cinquième année de vie de l'arbuste, il est possible d'intervenir avec l'apport de phosphore. Cependant, il convient également de souligner l'importance d'utiliser des engrais naturels pour animaux, notoirement riches en nutriments.

Noyer: Ravageurs et maladies



Le noyer, comme la plupart des espèces végétales, est la cible d'agents pathogènes qui visent à affecter négativement leur état de santé, conduisant dans les cas les plus graves à la mort de l'arbre. Parmi ceux-ci, le ver du noyer est certainement connu de tous. Cela infecte le fruit de la noix, le faisant pourrir. Le rodilegno, d'autre part, est un insecte qui frappe le tronc de l'arbre, formant des tunnels profonds. Enfin, l'anthracnose est un redoutable champignon qui peut provoquer la chute des feuilles et des fruits du noyer. Étant donné que les agents pathogènes de cette espèce sont différents, l'adoption des mesures de précaution nécessaires pendant la culture est un aspect fondamental. À cet égard, l'utilisation d'une instrumentation correctement stérilisée permet certainement de prévenir l'apparition de ces pathologies.